dans

L’Espagne a une nouvelle loi sur la communication audiovisuelle avec une section pour les « influenceurs »: ce sont ses clés

Le nouveau cadre réglementaire vise à garantir les droits des consommateurs dans ces nouveaux formats.

L'Espagne a une nouvelle loi sur la communication audiovisuelle avec une section pour les

Ce mois de juillet est entré en vigueur en Espagne le nouveau Loi générale de la communication audiovisuelle qui vise à promouvoir le développement ordonné du marché, en établissant des règles du jeu équitables pour tous les fournisseurs de services qui se font concurrence sur le marché pour le même public, et qui comprend à la fois des services de streaming tels que Netflix et plateformes de partage de vidéos et influenceurs.

El tema ha tenido un largo debate parlamentario, y también a través de redes sociales, pero una vez aplicado en Playactu hemos querido echar un vistazo al BOE y quedarnos con la parte que más puede repercutir en el terreno de los videojuegos, aquel que afecta a Les créateurs de contenu, ‘streamers’ ou ‘influenceurs’. « L’émergence et la consolidation de ces nouveaux agents nécessitent un cadre juridique qui reflète l’évolution du marché et qui permette d’atteindre un équilibre entre l’accès à ces services, la protection des consommateurs et la concurrence », dit la loi.

L'Espagne a une nouvelle loi sur la communication audiovisuelle avec une section pour les

Plus précisément, le cadre réglementaire déjà en vigueur vise à générer des obligations pour les « utilisateurs particulièrement pertinents » (ou « influenceurs ») qui utilisent les services de partage de vidéos via la plateforme. Mais, Qu’est-ce que l’Etat considère comme un « influenceur » ?

Aux fins de cette loi, les utilisateurs qui utilisent les services de partage de vidéos via la plate-forme et qui remplissent simultanément les conditions suivantes seront considérés comme des utilisateurs particulièrement pertinents :

  1. Le service fourni implique une activité économique pour laquelle son propriétaire obtient des revenus importants provenant de son activité dans les services de partage de vidéos via la plateforme.
  2. L’utilisateur particulièrement pertinent est le responsable éditorial des contenus audiovisuels mis à la disposition du public dans son service.
  3. Le service rendu s’adresse à une partie importante du grand public et peut avoir un impact certain sur celui-ci.
  4. La fonction du service est d’informer, de divertir ou d’éduquer et l’objectif principal du service est la distribution de contenu audiovisuel.
  5. Le service est offert par le biais de réseaux de communications électroniques et est établi en Espagne conformément au paragraphe 2 de l’article 3.

La loi indique que ceux qui entrent dans cette classification doit être inscrit au registre national des fournisseurs de services de communication audiovisuelle et, en outre, ils doivent respecter les sections 1er et 2 du chapitre IV du titre VI lorsqu’ils commercialisent, vendent ou organisent des communications commerciales qui accompagnent ou sont insérées dans leur contenu audiovisuel, qui réglemente leurs droits de diffusion des communications commerciales sur les supports audiovisuels ainsi que les différents types de communications commerciales audiovisuelles pouvant être diffusées ou diffusées par les services de communication audiovisuelle.

En fin de compte, le nouveau cadre réglementaire vise encourager l’adoption de codes de conduite par ces utilisateurs, ce qui permet à l’État, entre autres, de mieux assurer la protection des utilisateurs, y compris les mineurs, tant pour les publicités qu’ils peuvent trouver que pour les contenus qu’ils peuvent proposer.

En savoir plus sur : l’Espagne, Twitch et YouTube.

Sparks of Hope, tout est plus grand, et la technologie Ubisoft est à blâmer

Age of Ashes retarde son lancement sur PS4 et PS5